• Définition de la maladie

    Définitions de la Fibromyalgie

    La fibromyalgie est une pathologie complexe qui se caractérise par l'apparition de douleurs musculaires diffuses, chroniques et multiples et par une fatigue accompagnée de troubles du sommeil.

    La fibromyalgie est reconnue en tant que maladie depuis 1992 par l'Organisation mondiale de la Santé. La fibromyalgie touche environ 1 à 3 % de la population.

    Elle concerne majoritairement des femmes (80%) entre 30 et 50 ans.

    Les douleurs musculaires diffuses sont les principales manifestations de la Fibromyalgie. Les troubles du sommeil et la fatigue sont deux autres manifestations importantes de la Fibromyalgie.

    La fibromyalgie : une affaire de temps

    On ne nait pas fibromyalgique. Plus exactement, et à notre connaissance, et même si il existe de jeunes personnes fibromyalgiques (on s’interroge encore pour les bébés) les crises commencent souvent entre 30 et 55 ans. On ne nait pas fibromyalgique, on le devient. La fibromyalgie peut commencer lentement, par de petites douleurs allant crescendo, des migraines à répétition, des chocs plus ou moins brutaux, un état de stress, une fatigue bien souvent, une dépression. Mais on ne parle pas encore (normalement de fibormyalgie). Ou bien la fibromyalgie peut apparaitre brutalement, suite à un fort choc physique, ou un gros stress émotionnel. Mais très souvent après des signes qui, avec le recul étaient annonciateurs. Le portrait robot du fibromyalgique bien souvent : Une femme, entre 35 et 55 ans, aimant les autres, allant vers eux, prête à aider son prochain, toujours prête à se sacrifier pour les autres, très active, recherchant la perfection, que ce soit dans son travail, ou chez elle. Intérieur du logis impeccable, travail en relation avec les autres comme infirmière ou aide soignante. Il existe d’autres fibromyalgiques à d’autres âges; et aussi des hommes pour environ 20 % de la population des fibromyalgiques. Ce qui parait pertinent, c’est la durée. Le temps est important dans cette maladie. Dans un premier temps, la maladie met du temps à se développer, voir à se déclarer. Il peut se passer plusieurs années avant que la reconnaissance de la fibromyalgie pour une personne donnée soit effective. La maladie enfin reconnue, elle va évoluer par poussées, plus ou moins fortes (trois stades sont généralement invoqués), mais surtout va donner à la personne atteinte différentes sensations chaque jour et chaque nuit, même si le fil rouge sera douleur et fatigue. Plus de 100 symptômes sont reconnus en rapport avec cette maladie, d’autres maladies se greffent souvent à elle. Chaque individu va ressentir de manière différente et individuelle les différentes agressions que va subir son corps, son intellect, son mental. L’acceptation de sa maladie, dans tous les sens du terme, l’acceptation de son nouveau corps, de sa nouvelle vie, dirigée par la fibromyalgie peut prendre du temps. Souvent, les malades se révoltent, et martyrisent leur corps pour l’obliger à continuer à faire comme avant, tentatives toujours soldées par des échecs. L’acceptation peut être difficile. Bien que la fibromyalgie, malgré ce qu’en pense encore trop souvent le corps médical, ne soit pas une dépression (souvent on parlait d’hystérie), 80 % des personnes atteintes sont dépressives, du fait de la douleur et de la fatigue. Le temps devient important, chaque moment étant un combat, chaque visite chez les médecins un espoir, chaque crise une épreuve, chaque pas un combat. Le lit ou le canapé devient l’endroit principal de la vie de la personne fibromyalgique. L’organisation tourne autour d’elle. Tout est fait pour éviter trop d’efforts, pour simplifier la vie, les difficultés. Enfin, une fois acceptée, mais le sera t’elle vraiment un jour, survient un épisode de soulagement et de calme. Et de reprise de soi. Une véritable reconstruction s’opère, qui permet d’apprivoiser et de vivre avec la douleur et la fatigue. Il y a toujours un espoir; il faut apprendre à vivre avec la maladie, apprendre à la canaliser, car il est impossible actuellement de la dompter.

    A ceux qui liront peut être ces lignes :

    ne désarmez pas, ayez foi en vous; le temps est votre meilleur allié.

    Propos reccueillis ici : http://www.fibromyalgies.fr/2009/11/11/la-fibromyalgie-une-affaire-de-temps/

    « La journée mondiale des Fibromyalgiques »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Lundi 5 Mars 2012 à 18:10

    Coucou tite perle,

    Un bon moment que je ne suis pas passée te voir et te demander comment tu allais, bouuu pas très gentil de ma part..

    Mais, comme tu le sais, il y a des périodes plus durs que d'autres...Avec un traitement qui ne m'a pas réussit, je me suis retrouver dans une bulle, pour ne pas être contaminé par les grippes...J'ai continué mon blog, j'ai déliré un tit peu, mais j'ai aussi restreint les visites, trop fatigué..Et trop mal pour rester trop longtemps à écrire..

    Maissss me revoici, me revoilà...

    Et pour toi, j'espère que tout se maintient !!!!

    Je te souhaite une bonne soirée et je reviendrais plus longuement...

    1000 bizouilles de marinette qui ne t'a pas oublié....

    2
    Perlebleu Profil de Perlebleu
    Jeudi 29 Décembre 2011 à 21:11

    Coucou Marinette,

    Merci de ta présence qui me fait grand plaisir.

    Oui Noël s'est passé... enfin d'ailleurs. Je n'aime plus les fêtes comme avant dommage.

    Aie tu es malade toi aussi. soignes-toi surtout. Moi j'ai fais une gastro. Elle passait par là et s'est dit : pourquoi pas elle...lol

    Maintenant plus que la nouvelle annnée à franchir et hop tranquille pour 1 an.

    Gros bisous tendres.

    @ bientôt

     

    1
    Mercredi 28 Décembre 2011 à 13:17

    Coucou ma belle du Havre de Paix,

    Vrai, j'adore ses vagues qui viennent s'étendre sur la plage.. Les yeux fermés, je me sent à nouveau dans

    Mon Havre de Paix à moi ...

    J'espère que tu ne vas pas trop mal et que tu as passé un bon Noël...

    Pour le moment je soigne ma crève qui ne me lache pas, bouuu...

    Je te souhaite une bonne fin d'Année et je t'envoie 1000 bizouilles tendresses..

    marinette qui ne t'oublie pas...

     

                                        

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :